Section d'Antony

Section d'Antony
Accueil
 
 
 
 

Quant la majorité municipale modifie l’urbanisme de la ville sans véritable concertation avec les Antoniens

Petit bout par petit bout, sans avoir l’air d’y toucher, la majorité municipale s’attache à modifier l’urbanisme de la ville sans jamais en informer véritablement les Antoniens.

 
Le conseil municipal du 27 septembre dernier en est un parfait exemple.
 

AntonyPole

Projet d’aménagement de la zone d’activité située au sud de la ville et centré autour de la future gare du Grand Paris. Combien d’Antoniens sont-ils réellement au courant de ce projet qui, à terme, modifiera durablement l’équilibre urbain de notre ville ? Pourtant, ce projet avance puisque le dernier conseil municipal vient de désigner deux cabinets d’architectes-urbanistes pour élaborer un projet d’aménagement de cette zone d’activité.
 
Et les premières esquisses présentées ne sont pas sans poser un certain nombre de questions :
  1. Une première concerne l’équilibre urbain de la ville : à terme, notre ville va se retrouver avec deux grands pôles, le centre ville et le secteur d’AntonyPole. Or, aucune des esquisses présentées n’explicitent la question de l’équilibre urbain entre ces deux pôles, ni de la desserte en transport pour rejoindre ce quartier. Quant à la problématique des futurs flux de population générés par la création d’une nouvelle gare, elle n’est jamais abordée.
  2. Une deuxième question concerne l’aménagement même de ce futur quartier et de la place réservée à l’offre de services publics. Au vu des esquisses présentées, cette question n’est quasiment pas abordée sauf à considérer que l’implantation de services publics dans ce nouveau quartier sera quasiment nulle.
  3. Une troisième question concerne l’offre de logements prévue dans ce nouveau quartier. Quelle sera la place réservée au logement social ? Mystère !
Enfin, en ce qui concerne la gouvernance de ce projet, les réponses fournies par l’exécutif municipal ne sont pas susciter de nombreuses interrogations ? Ainsi, pour le Maire, il ne saurait être question de poursuivre ce projet si la future gare prévue dans le cadre du Grand Paris était amenée à ne pas être réalisée. Pour Jean-Paul Dova, qui jusqu’à présent pilotait de manière quasi exclusive ce projet, il verra bien le jour quoi qu’il se passe. Qui au final aura raison ?
 

La démolition du théâtre Firmin Gémier

Après avoir fermé le théâtre Firmin Gémier pour cause de découverte d’amiante, la majorité municipale s’apprête à le démolir sans jamais envisager, ne serait-ce que comme une possibilité, sa reconstruction sur place. Elle s’enferme dans un projet, plus qu’hypothétique, de construction d’une nouvelle salle de 500 places face à la bibliothèque, sur un terrain privé, et ce, en dépit de l’avis de l’association des Amis du Théâtre Firmin Gémier qui milite pour une reconstruction sur place, solution la plus adaptée en la circonstance. Une pétition sur le sujet a du reste déjà recueilli plus de 500 signatures en 15 jours.
 
C’est bien la mort du théâtre Firmin Gémier qui se dessine à terme ! La majorité municipale n’aimerait-elle pas la culture, elle qui prétend à longueur de colonnes dans le bulletin municipal que la gauche n’aime pas le sport ?
 

Mais cette démolition pose une autre question, celle de l’aménagement du centre ville

Ainsi, le théâtre Firmin Gémier démoli et puisqu’il est acté jusqu’à présent pour la majorité municipale qu’il ne saurait être reconstruit sur place, quel projet porte-t-elle alors pour la place du marché ? La double réponse fournie par l’exécutif municipal a de quoi inquiéter les Antoniens. Pour le Maire, il n’y a pas pour l’instant de projet précis. Pour son adjointe à l’urbanisme par contre, un projet existe bien mais il ne sera dévoilé aux Antoniens qu’une fois les travaux de reconstruction du Sélect achevés. Au final, nous ne sommes pas à l’abri de voir la place du marché livrée à des promoteurs privés. "Des craintes infondées" n’hésitera certainement pas à prétendre la majorité municipale. Il n’y a sur le sujet qu’à se reporter sur ce qu’elle a mis en place rue Gabriel Péri. De modifications partielles du Plan Local d’Urbanisme sur cette zone en cessions successives de morceaux de terrains, les pavillons disparaissent les uns après les autres pour faire place à des opérations de promotions immobilières, le tout parfaitement orchestré par l’exécutif municipal.
 
Au final, la majorité municipale, a bien un projet pour le centre ville : sa densification pour le plus grand bénéfice de promoteurs privés, accroissant ainsi un peu plus la spéculation immobilière sur notre ville alors que les Antoniens et leurs enfants y ont de plus en plus de mal à s’y loger. Un projet qui s’inscrit bien dans la logique ultralibérale développée par la majorité municipale en matière d’urbanisme depuis le début de la mandature.
 
Quand la majorité municipale aura-t-elle enfin le courage de présenter aux Antoniens son projet d'ensemble pour le centre ville ?

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.